Rechercher

Kenny Renard, la relève de la garde



Kenny, le football et toi, c’est une longue histoire ?


« J'ai débuté le foot à 6 ans en attaque (je marquais plus de buts que Camillo à cet âge !). Très rapidement je me suis orienté vers le poste de gardien qui me passionnait, au sein d'un petit club de L'Eure proche d'Évreux. A 14 ans j'ai pris la route de Boulogne sur Mer, pour ensuite atterrir à Pacy sur Eure durant 10 ans, club avec lequel j'ai connu différents niveaux : National, CFA, CFA2 et R1 (anciennement DH). Par la suite j'ai connu le club de l'Avant Garde Caennaise pendant 3 ans, et ensuite la saison dernière comme joueur de champ avec les amis à Caen Sud Ouest, avant d'arriver à l’ASPTT Caen cet été. La liste n’est finalement pas trop longue. »



Comment s’est passée ton intégration aux PTT ?


« L'intégration a été très bonne, je me suis tout de suite bien senti dans le club, et les gars ont fait ce qu'il fallait pour m'aider et me mettre en confiance. Sur le plan sportif, le début a été un peu raide car il fallait reprendre des repères, c’est ce qui a été le plus compliqué mais depuis trois ou quatre matchs j'ai commencé à retrouver de très bonnes sensations pour être performant pour le groupe. Collectivement le groupe travaille très bien, on commence à sentir qu'on maîtrise mieux les événements des matchs, que ce soit défensivement et offensivement. Il faut qu'on continue dans ce sens-là pour engranger un maximum de victoires. »



Quelles ont été tes premières impressions sur le club dans son ensemble ?


« Le club des PTT Caen est une référence au sein de l'agglomération, de par sa formation et ses résultats sportifs, mais surtout par l'investissement que les bénévoles mettent pour que les joueurs soient dans les meilleures dispositions. C'est un véritable plaisir et une fierté de faire partie de cette famille, et de voir le sourire des plus petits aux plus grands quand on peut leur offrir la victoire. »



Tu es arrivé pour succéder à Clément Pannier, un personnage qui a énormément compté aux PTT. Pas évident j’imagine ?


« Pas simple forcément car on ne peut pas remplacer Papane comme ça, après tout ce qu'il a apporté au club, la notion de succession correspond bien à la situation. Personnellement je ne suis pas arrivé avec l'esprit de le remplacer, je me suis mis dans la tête d'essayer d'apporter ce que je peux au groupe. Cela m'a permis de pas avoir de pression, et personne ne m'en a mis au sein du groupe. Au contraire on la boit avec Papane lorsqu'il est présent au match (sic). »



Tu restes sur des récentes sorties solides, dont une de haute volée à Flers. Tu es sur la bonne pente ?


« Ça fait plaisir de pouvoir être performant pour le groupe, c'est aussi une satisfaction personnelle, car je suis très exigeant envers moi-même. Comme tout début de saison pour un gardien, il faut se mettre dans le rythme mais je suis content de pouvoir y arriver sur un mois de novembre très costaud. C'est un retour de tout l'investissement qu'on a mis depuis le début de la saison, on bosse très bien avec le groupe de gardiens, Seb essaie de nous mettre dans de très bonnes dispositions pour être performants, et nous fait travailler correctement. Mes performances, c’est à eux que je les dois. Maintenant, le but est de pouvoir être le plus régulier possible. »



Une saison sans joueur dans les cages, cela nécessite une remise en route pas forcément simple malgré ton expérience ?


« Sans jouer c'est un peu faux car j'ai évolué à un autre poste, mais ça a été raide de se relancer dans les plongeons. Techniquement parlant ça a été, mais le plus dur s’est situé au niveau des repères et des situations de matchs. Par moments je me freine pour pas monter trop haut car je me souviens que j'ai remis les gants, contrairement à l'année dernière. Maintenant je pense avoir encore du travail pour progresser sur des détails, tout en continuant d’apprendre. »



Le championnat est cette fois bien lancé. Que dire de ces premiers mois de compétition ? Cette victoire à Flers représente-t-elle un match référence ?


« Le championnat va être serré, on a réussi à se placer dans le bon wagon en enchaînant les victoires, hormis notre faux-pas à Mondeville. Tout le groupe avait réalisé une seconde partie de saison extraordinaire, c'était important de se remettre dans le bon sens car c'est un autre championnat qui a débuté. Je pense que le match de Flers a mis en lumière tout le potentiel mental de ce groupe. Nos valeurs qui nous sont propres nous ont permis de renverser la physionomie du match. Maintenant il faut qu'on bonifie ce résultat avec nos prochaines échéances. Nous allons affronter des équipes très dures à battre et si on souhaite atteindre nos objectifs, il faudra qu'on démontre qu'on est capables de renouveler ce genre de performance au cours de la saison. »



Comment perçois-tu la suite de la saison ?


« J'espère que la suite de la saison sera positive pour le groupe et le club. On va tout faire pour atteindre les objectifs. La concurrence pour le titre sera rude car on a mis en avant Flers, Deauville mais il faut être méfiant de l'ensemble du groupe R1. Chaque week-end est un match différent qu'on doit aborder avec humilité et sérieux. Ce championnat de R1 est compliqué à jauger, mais je pense qu'on y verra plus clair après la trêve. L'importance pour le groupe c'est que nous soyons en mesure d’enchaîner un maximum de victoires le plus vite possible, pour être le plus haut possible. Le groupe en est capable, on a de la qualité dans tous les secteurs (joueurs, staff...). On ne voit que les 14 le week-end mais chaque semaine c'est un groupe de 20, 21 joueurs qui travaillent pour être convoqués. C'est un réel plaisir de faire partie de ce groupe et de ce club. C'est le seul qui aurait pu me faire renfiler les gants. »


326 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout